Maintenir les freins de votre moto dans un état optimal est une condition très importante pour garantir votre propre sécurité. Voici nos conseils pour y parvenir efficacement.

Si vous êtes un motard chevronné, vous remarquez sans doute très facilement l’usure d’une des composantes de vos freins, ne serait-ce qu’en constatant l’allongement de vos distances de freinage. Pour éviter ce genre de situation ou pour y répondre rapidement, il est nécessaire de vérifier une série d’éléments habituellement contrôlés lors de l'entretien . Nous vous aiguillons dans ce processus dont dépend votre sécurité.

Nettoyer les différents éléments de vos freins

La première opération que vous pouvez réaliser vous-même pour vous assurer du bon fonctionnement de vos freins est de nettoyer les disques et les étriers de freins. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des produits spéciaux en combinaison avec de la laine de verre (pours les disques) et un chiffon doux (pour les étriers).  

Ce geste simple vous permettra de prolonger la durée de vie de vos disques, mais aussi celle de vos plaquettes, qui est sans doute l’élément le plus fréquemment remplacé sur une moto.

Vidanger et purger le circuit du liquide de freins

Sur les motos plutôt récentes, des circuits hydrauliques actionnent les freins. Tous les 20 à 25.000 km, ou une fois par an, il est recommandé de changer le liquide de freins, comme on le fait pour l'huile moteur. Pour évacuer l’air qui pourrait rester dans le circuit, il est également souhaitable de purger le circuit hydraulique.

Si la vidange du liquide de frein est nécessaire, vous devriez le remarquer rapidement :

  • le liquide noircit de plus en plus en vieillissant, car il se charge d’humidité ;
  • vos distances de freinage sont allongées ;
  • votre poignée de freinage s’enfonce jusqu’au bout ;
  • votre embrayage passe de moins en moins bien les vitesses.

Fiez-vous aux indications du constructeur pour savoir quel liquide de freins doit être utilisé dans votre moto.

Vérifier la tension des câbles de freins

Les freins non-hydrauliques fonctionnent quant à eux avec un câble métallique qui permet de resserrer les étriers, garnis des plaquettes, sur les disques. Si ce système nécessite moins d’entretien que des freins hydrauliques, il est toutefois recommandé de vérifier, tous les 6 à 8000 km, la tension de vos câbles de freins. Au passage, lubrifiez également la gaine qui entoure ces câbles. Vous éviterez ainsi les blocages qui peuvent survenir en cas de friction trop importante à l’intérieur de la gaine.

Changer plaquettes ou disques de frein

Malgré tout le soin que vous apportez à vos freins, il vous faudra régulièrement remplacer certains de leurs éléments, à commencer par les plaquettes. Vous pourrez constater leur usure de différentes manières :

  • en vérifiant l’épaisseur de la garniture des plaquettes, qui ne doit pas descendre sous les 2 mm ;
  • en vous fiant aux témoins électroniques d’usure présents sur certains modèles ;
  • en vérifiant le niveau de votre liquide de frein : s’il est très bas, c’est qu’il est temps de remplacer vos plaquettes de frein ;
  • en entendant un bruit de frottement résultant du contact entre l’étrier entièrement dénudé et le disque de frein.

Les disques de frein de votre moto, qui font en général entre 4 et 4,5 mm devront quant à eux être changés lorsque leur épaisseur ne sera plus que de 3 mm. Des rayures et un voilage trop important peuvent aussi nécessiter un changement des disques de frein.

 

moto1.jpg