Vous possédez un poêle à granulés de bois ? Pour profiter de son plein rendement en toute sécurité et allonger sa durée de vie, voici quelques conseils d’entretien.

En Belgique, faire entretenir sa chaudière, qu’elle soit au gaz, au mazout ou aux pellets est une obligation légale. Mais qu’en est-il du poêle à granulés de bois ?

L’entretien du poêle à granulés de bois est-il obligatoire ?

Aujourd’hui, seuls les appareils alimentant un chauffage central sont soumis à un entretien obligatoire tous les ans (pour le mazout, le bois et les pellets) ou tous les trois ans (pour le gaz).

Les appareils individuels, tels qu’un poêle à granulés de bois, ne sont pas concernés. Par contre, ils doivent répondre aux normes belges et être entretenus selon les prescriptions du fabricant. La législation impose également de faire ramoner la cheminée ou le conduit d’évacuation des fumées de votre poêle à pellets au moins une fois par an.

Pourquoi ramoner le conduit de fumée de votre poêle à pellets ?

Le ramonage des conduits permet d’éliminer les dépôts de suie qui s’accumulent lors de la combustion des pellets et de retirer les éventuels nids d’oiseaux et branches qui peuvent prendre feu. Faire ramoner votre cheminée permet donc de limiter les risques d’incendie dans votre habitation et de réduire les émanations de gaz toxiques, tels que le monoxyde de carbone, lorsque la cheminée refoule.

Parallèlement à ces enjeux de sécurité, le ramonage de la cheminée, parce qu’il permet d’enlever les éléments qui l’obstruent, améliore le tirage de votre poêle. Celui-ci affichera un meilleur rendement et vous réduirez ainsi votre consommation de granulés de bois ainsi que le niveau de pollution dans l’air.

Puis-je effectuer le ramonage de ma cheminée ?

Si techniquement parlant, vous pouvez réaliser vous-même le ramonage des conduits de fumée et de raccordement de votre appareil, seule l’attestation délivrée par un professionnel agréé sera prise en compte par la compagnie d’assurances dans le cas d’un incendie ou de tout autre dégât.

Entretenir votre poêle pour réduire votre consommation de pellets

L’entretien du poêle à granulés de bois n’est pas une obligation légale. Toutefois, il est vivement recommandé d’effectuer des vérifications régulières afin de préserver sa garantie, de maintenir sa performance et de minimiser ainsi votre consommation de pellets.

L’entretien journalier du poêle à granulés de bois

Quelques gestes simples et non contraignants, à pratiquer plusieurs fois par semaine lorsque votre poêle est éteint, froid et débranché, doivent permettre de prendre soin de votre appareil :

  • vider le bac à cendres ;
  • contrôler et nettoyer si besoin le creuset;
  • Nettoyer la vitre et la chambre de combustion.

Attention : Ces conseils sont fournis à titre d’information. Veillez avant tout à suivre les recommandations fournies par la notice de votre poêle ou par votre installateur.

Un entretien annuel pour limiter votre consommation de pellets

Il est également conseillé de faire appel à votre installateur ou à votre chauffagiste une fois par an afin qu’il procède à l’entretien de votre poêle à granulés de bois. Il effectuera un nettoyage complet de l’appareil et des conduits.

Pour limiter l’encrassement de votre appareil et améliorer ses performances, utilisez des granulés pour poêle naturels, présentant un faible taux d’humidité, tels que les TOTAL Pellets Premium.