Il est particulièrement important de procéder régulièrement à un nettoyage de sa citerne. Cet entretien apporte en effet de nombreux bénéfices et vous permet, au final, de faire des économies.

En plus de l’entretien de sa chaudière, réaliser un nettoyage de sa citerne à mazout est un bon réflexe à adopter. Cette opération permet d’éviter un certain nombre de désagréments et donne également la possibilité d’évaluer l’état de sa citerne à mazout.

Pourquoi faut-il procéder à un nettoyage de sa citerne à mazout ?

Au fil du temps, les sédiments contenus dans le mazout se déposent et s’accumulent au fond de la citerne à mazout pour former ce qu’on appelle des boues. Celles-ci peuvent produire plusieurs effets néfastes :

  • altération de la qualité du mazout stocké dans votre citerne ;
  • perturbation du bon fonctionnement et du rendement de votre installation, notamment en obstruant le gicleur.

De l’eau peut également se former par condensation dans la citerne. Celle-ci cause l’apparition de micro-organismes néfastes pour votre chaudière.

Comment procède-t-on au nettoyage de sa citerne à mazout ?

Le nettoyage d’une citerne à mazout est une opération délicate qui doit être réalisée tous les dix ans par un professionnel équipé du matériel adéquat. Elle comprend plusieurs étapes :

  • le mazout restant dans la citerne est d’abord aspiré et stocké provisoirement dans un camion adapté ;
  • les déchets en fond de citerne sont aspirés ;
  • la citerne est nettoyée en profondeur ;
  • la citerne est inspectée pour détecter d’éventuelles traces de corrosion ou des problèmes d’étanchéité ;
  • le mazout est ensuite réinjecté dans la citerne

Comment savoir si ma citerne à mazout est conforme?

La conformité des citernes à mazout est une compétence régionale en Belgique. Chaque région a donc des exigences différentes, en fonction de la capacité de la citerne et de son placement (citerne aérienne ou enfouie). Une série d’éléments sont généralement à respecter :

  • le matériau de votre citerne : polyéthylène, métal, plastique thermodurcissable, etc. ;
  • la présence d’un système anti-débordement : obligatoire en Flandre, recommandé en Wallonie ;
  • l’autorisation ou la démarche de déclaration de la citerne : pas nécessaire en dessous de 3000 litres (en Wallonie) et de 6000 litres (en Flandre);
  • l’existence de contrôles préalables (pour les citernes enfouies).

Rendez-vous sur le site d’Informazout pour tous les détails sur la législation dans votre région.

Comment se débarrasser d’une citerne à mazout ?

Si vous souhaitez mettre votre citerne à mazout hors service, il faut respecter une série de règles qui varient également selon votre région, la taille de la citerne et son placement.

  1. En Wallonie : qu’il s’agisse d’une citerne aérienne ou enterrée, vous devez la vider, la nettoyer, la dégazer et l’enlever. Si cette dernière opération n’est pas possible pour une citerne enterrée, il convient de la remplir de sable ou d’un autre matériau inerte.
  2. En Flandre : les opérations à mener sont les mêmes qu’en Wallonie. Elles doivent être réalisées par un technicien agréé qui vous remettra un certificat au terme du processus.
  3. A Bruxelles : le procédé est le même si ce n’est que les déchets de nettoyage doivent être traités par un collecteur agréé. Une étude de sol est demandée pour une citerne de plus de 10.000 litres ou si une pollution a été constatée.
 

Trouver un distributeur

Trouver un distributeur dans votre région

Total Mazout Ultra

Découvrez Total Mazout Ultra, le mazout de qualité supérieur

Se chauffer au mazout

Toutes nos solutions et conseils pour se chauffer au mazout