Skip to content

L’huile de base peut être :

  • Minérale : c'est-à-dire obtenue par distillation de certains pétroles (« bruts à huiles ») et extraction en raffinerie,
  • De technologie de synthèse : ce sont des bases hydrocraquées ou hydro-isomérisées obtenues après conversion profonde (craquage catalytique de molécules puis recomposition et finition) sur coupes pétrolières lourdes (hydrocraquage), paraffines ou naphtas (hydroisomérisation).
  • Végétale : origine pin, colza, arachide, palme, ricin ; elles peuvent être utilisées pour la formulation de lubrifiants biodégradables.

Les bases de synthèse ou synthétiques présentent d’excellentes propriétés physiques et une stabilité thermique exceptionnelle.

Elles augmentent la longévité du moteur, permettent une consommation maîtrisée et un allongement des intervalles de vidange.

Les additifs sont présents à hauteur de 15% à 25% dans les huiles finies.

  • Soit pour renforcer certaines propriétés de l’huile de base
  • Soit pour apporter à l’huile de base des propriétés qu’elle ne possède pas naturellement.

Il existe de nombreux additifs différents, mais 7 ont une importance particulière.

Il s’agit des additifs antiusure, antioxydants, détergents, dispersants, anticorrosion, antimousse et extrême-pression.

Niveau-d-huile

Quelle huile choisir ?

Pour ne plus hésiter devant les rayons de la station-service, vous pouvez aujourd’hui utiliser notre outil de préconisation en ligne: en quelques clics, il vous indique quelle est l’huile moteur la plus indiquée pour votre auto ou moto.